mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz

Bienvenue !

Actualisé le 24 novembre 2017

Plan du site et navigation, c'est ici
Les Actualités
Les Comités de quartier ont leur charte Fruit d'un long travail de collaboration entre les autorités liégeoises, les fonctionnaires accompagnant le processus de participation et des délégués de ces comités, elle définit clairement le rôle qu'ils peuvent et doivent jouer dans la gestion de la Ville, sans toutefois leur accorder une quelconque exclusive de représentation citoyenne.
Texte complet de la charte ici
Prolongation de l'expo jusqu'au 15 avril 2018
qui doit nous intéresser tout spécialement puisqu'elle s'intitule
"Made In Longdoz -
métamorphoses d'un quartier industrie

C'est au MMIL, soit la Maison de la Métallurgie et de l'industrie de Liège et elle nous permet de voir tout ce qui a construit le formidable dynamisme de notre quartier à partir du 19es, puis de suivre l'évolution, faite de hauts et de bas, de ses entreprises.

Le catalogue - 72 pages en couleur, richement illustrées - s'adresse aux habitants den environs, aux passionnés d'histoire liégeoise et aux amateurs du patrimoine industriel.
En vente à la boutique du musée au prix de 12 euros ou avec 5 euros pour le port, à commander par courrier info@mmil.be

Le musée a une page Facebook "Maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège " et des bulletins d'informations que l'on peut télécharger http://www.mmil.ulg.ac.be/sujet/le-bulletin-de-la-mmil/

La Boverie nous fait franchir les océans !

Europalia Indonésie a confié à Liège un exposition de grande qualité qui s'intitule "les royaumes de la mer - Archipel"

"Située au cœur d’une Asie « au sud de la Chine, à l’est de l’Inde », l’Indonésie et ses plus de 17 000 îles s’étendent sur un espace équivalent à celui de l’Union européenne. Aire de confluences et de rencontres, l’archipel indonésien a de tout temps été l’un des plus importants carrefours du commerce mondial, où ont amarré les navires austronésiens, les boutres arabes, les jonques chinoises, caravelles ibériques et autres nefs des Compagnies des Indes orientales avant les porte-containeurs et pétroliers d’aujourd’hui.
L’histoire de cet archipel est celle d’une multitude de liens et de connections, où le proche et le lointain se côtoient, mis en concurrence par un monde maritime omniprésent. La mer rassemble plus qu’elle ne sépare, et les vents des moussons ont fait de ce carrefour un arrêt obligatoire pour les marchands, religieux et diplomates étrangers dont la présence a laissé des traces dans les mythes, monuments, arts et traditions de l’Indonésie contemporaine..
Superposés, mêlés, réinterprétés par des sociétés riches et complexes, ces apports extérieurs ont forgé des mondes multiples, que le rapport à la mer a finement coloré et ciselé. C’est à la découverte de ces mondes que nous invite cette exposition, avec la mer comme trait d’union et une collection exceptionnelle d’œuvres majeures comme marqueurs d’une histoire à découvrir et admirer. (site de laboverie.com)

Le Musée des Transports en commun de Wallonie, installé rue R.Heintz, à l'entrée du quartier Vennes-Fétinne, propose jusqu'au 30 novembre une exposition fort intéressante sur un sujet peu connu 1917 - La fin des tramways belges en Russie.
C
e que des Belges au 19es ont mené comme aventures internationales pour répandre les outils, les méthodes et les produits de la révolution industrielle a bien été étudié. On sait en effet que nous étions alors, et singulièrement Liège et sa région, à la pointe de la modernité et du développement économique. Dans le domaine des transports, le métro parisien mais aussi celui d'Héliopolis en Egypte sont des réalisations wallonnes; c'est le cas également des l'introduction des premiers vélos en Chine.
Ce qu'on sait moins, c'est l'action des hommes d'affaires en Russie où les trams étaient des productions belges ! En 1917, toutefois, la Révolution éclate et tout va changer ... Suite à l'écran, comme on dit !
http://www.musee-transports.be/fr/actualite/167-exposition-1917-la-fin-des-tramways-belges-en-russie.html

Que se passe-t-il, que trouve-t-on dans notre quartier ?

Si on ne juge pas utile de signaler chaque fermeture de boutiques de mode et chaque ouverture de modes en boutique dans la Médiacité, je veux dire aurevoir, merci et bonne chance au personnel de Blokker, une enseigne qui était présente depuis de très nombreuses années, puisqu'elle occupait déjà un grand espace dans l'ancienne galerie, bien avant Ron Arad et son link. Restructuration, économie d'échelles, chiffres de vente trop bas, loyer trop haut, difficile de préciser. Mais on regrettera et la gentillesse du personnel et ce qu'on trouvait dans ce magasin, le seul qui restait encore après le départ d'Hema, pour équiper un kot, remplacer une assiette ébréchée, décorer sa maison pour Noël et plein d'autres choses utiles et jolies.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Si on aime le vintage, par contre, un bel endroit vient de s'ouvrir dans le quartier. Isabeau occupe une grande surface entre la rue Méan - à côté de la Zone - et le quai de l'Ourthe, par où on entre.
Caroline Pholien et Laurent van Engelen ont quitté la rue du Pont pour s'installer chez nous .

Ils nous proposent un mélange volontairement éclectique de mobilier XXes, objets de décoration et de design. Bibelots, lampes, cadres, vases y cotoyent librement des oeuvres originales contemporaines pour lesquelles ils souhaitent continuer à organiser de véritables expositions.
Elle, Artiste de la Cambre, spécialisée en restauration, dorures, faux marbres ... et lui, historien de l'art sont bien décidés à nous communiquer leur goût des belles choses, à élargir nos audaces et pour toutes celles et ceux qui, comme moi, sont des enfants des sixties, à nourrir notre nostalgie, ce qui nous incitera à ramener chez nous quelques souvenirs !

www.isabeaugalerie.com

isabeaugalerie@gmail.com - +32 476 49 15 34 - +32 486 46 69 49
Quai de l'Ourthe 42 - 4020 Liège

Soirée-jeux mensuelles
au Beau Mur,
rue du Beau Mur, 48
à la Bonne Femme

Pour infos
unpassurlecote@yahoo.fr
Un chapitre permet d'actualiser le livre sur le Longdoz. Après une petite promenade rue de Mulhouse et environs au sortir de la guerre, nous partons à la Boverie, grâce aux Philippart de Foy, mère et fils, anciens habitants du quartier, et retrouvons des vues d'avant les grands chantiers et autres voies rapides.
Dans la rue de Mulhouse, un fleuron du quartier dans les domaines de pointe autour des médias, le Pôle Image, nous informe régulièrement de ses activités. Un petit tour à faire: http://www.lepole.be/actualite.php
En 10 ans, le quartier
a bien changé.

Il s'est grandement amélioré, diront certains, la qualité de vie s'y est dégradée, constateront d'autres. Il a en tout cas accueilli une population encore plus nombreuse qu'avant, 20.000 habitants environ pour 14.000 il y a une vingtaine d'années et le grand projet commercial qui s'y est ouvert lui a aussi donné une visibilité beaucoup plus grande, qui dépasse la ville et même les frontières.
C'est autour de cette vie - des évènements médiatisés à la concrétisation discrète mais chaleureuse de projets solidaires - que se construit et se partage
"Mon quartier Le Longdoz".

Bonne promenade

et au plaisir de lire vos réactions.

Vous venez d'atterrir sur le site perso
du quartier du Longdoz et de la Boverie à Liège

Créé il y a une petite dizaine d'années, le site a connu divers avatars informatiques qui l'ont contraint à des transhumances impromptues dans une quête d'un meilleur hébergement.
C'est pourquoi j 'ai décidé de nous installer, j'espère pour de longues et paisibles années, chez OVH et de continuer la passionnante aventure qui consiste à partager avec mes visiteurs l'histoire et l'actualité de mon quartier.

Un site POUR QUOI ?

Historienne, en charge des cours d'Histoire sociale et de Sciences politiques dans le Supérieur, j'ai d'abord imaginé ce site pour mes étudiants dont la Haute Ecole est installée au coeur du Longdoz. C'était une manière concrète de les intéresser à l'origine et à l'évolution de leur environnement, d'apprendre à en analyser les traces, d'en comprendre les métamorphoses. Un projet d'autant plus d'actualité que l'on vivait en direct l'élaboration du projet "Médiacité", avec ses rebondissements multiples et ses enjeux variés.
Je me suis prise au jeu de l'Hier, en développant la partie consacrée au Longdoz d'autrefois au gré des photos et cartes postales que je découvrais et au Longdoz d'Aujourd'hui, lorsque grues et machines de chantier ont envahi mes horizons et mon trottoir .
Aujourd'hui retraitée, j'ai choisi d'élargir ma part d'investissement dans différents volontariats, dont le Comité de Quartier, ce qui justifie encore plus la tenue régulière de ce média en ligne.

Un site PERSONNEL, cela signifie quoi ?

Même si je suis donc un membre actif du Comité, les opinions, les critiques, les commentaires et les contre-propositions que j'y dépose sont d'abord miens; ils ne représentent pas l'avis officiel du Comité, qui se doit de porter auprès des autorités les diverses sensibilités des habitants.
Cela ne m'empêche pas de relayer fidèlement les activités organisées ou soutenues par l'Association pour la Promotion du Longdoz, de mettre en ligne les rapports et d'en annoncer les réunions.

Mais j'entends conserver ma liberté de paroles, mes problèmes ou ceux de mes voisins n'étant pas toujours ceux de l'ensemble du Longdoz, même si je m'efforce d'éviter au maximum la position du NIMBY.
Lorsque ma colère, mon étonnement ou mon incompréhension s'exprime, j'essaie d'être porteuse d'un enjeu citoyen, pour faire entendre les voix des moins en vue, de ceux qui ne possèdent pas d'outils d'analyse ou d'expression contre les pouvoirs d'argent ou d'influence, pour dénoncer l'estompement des normes ou les déviations partisanes de certaines décisions politiques, pour alimenter les échos du terrain chez ceux qui nous représentent, pour nous réjouir aussi lorsque, grâce à leur appui, un projet a pu être mené à bien ou qu'un tracas a trouvé solution.

Pas de poujadisme ni, j'espère, d'égoïsme, mais le souci de faire entendre une voix curieuse et stimulante.

Le Longdoz dont je rêve, convivial, coloré, chaleureux.
Chacun y a sa place, chacun s'y sent chez soi.
Mais parce qu'on l'aime et qu'on y est bien, chacun en prend soin.
Les réunions du Comité de Quartier ont lieu
tous les 3èmes mardis du moi
s au Collège St Louis, rue A.Magis 20 à 19h30
Chacune et chacun y sont les bienvenus, sans aucune formalité préalable!
Vous trouverez sur cette page les rapports de nos séances.

Nous comptons sur votre présence !

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous avez des remarques, questions, .... concernant la vie dans le quartier, les problèmes rencontrés mais aussi les bonnes idées, dites-les nous à quartier.longdozboverie@gmail.com.

Le Comité de quartier a répondu "toujours prêt"
à
Oxfam pour ses petits déjeuners solidaires, ce dimanche 19 novembre
au Collège Saint Louis qui, une fois encore, nous accueillait
.

Un premier bilan positif, un public nombreux, une bonne ambiance bien sûr, des ventes importantes pour le stand d'Oxfam et pas de pertes financières. On détaillera bientôt .
Merci à toutes et tous

"Identité de quartier",
un processus de dynamisation et de développement commerciaux qui,
après une démarche collective et participative, a donné ceci

Le(s) petit(s) mot(s) de l'éditrice

"Le Monde des Possibles" propose de poursuivre avec nous l'aventure des "incroyables comestibles", installés à l'été sur les bords de l'assiette du Chemin de fer, entre Natalis et Grétry. On espère que les formidables petites mains, efficaces et discrètes, venues de la maison de repos voisin,e y trouveront encore un terrain d'éducation citoyenne et de partages conviviaux avec les usagers de la plaine de jeux et les passants.

Tout autre chose : début novembre, nous avons encore eu l'occasion de découvrir ce saisissant spectacle au tournant du pont de Huy et du quai Orban; Manifestement un véhicule qui n'avait pas le compas dans l'oeil a raté son arc et a démoli une partie de la rambarde, renversé les pancartes routières et failli basculer dans les eaux peu accueillantes de la Dérivation.

Ne sachant rien des circonstances exactes de l'accident - la presse même très locale n'y faisant pas d'allusion - je ne vais pas épiloguer sur ses causes. Seulement rappeler que le Comité de quartier a essayé - vainement - d'attirer l'attention des responsables de la Circulation de Liège sur la dangerosité de nos ponts. Naguère j'ai mis en ligne des photos d'une sortie de route du côté Boverie qui avait provoqué de gros dégats à la cabine de Proximus, à l'arbre qui borde le passage pour piétons et à des voitures en stationnement. Là comme cette fois, on aime mieux ne pas penser à ce qui ce serait produit si une personne était sur le trottoir ou sur le passage ... On sait qu'une dame a déjà été fauchée mortellement à cet endroit.

Pour notre sécurité actuelle, un barrage un peu plus costaud que sur les photos a été mis en place tout récemment mais il oblige le piéton à traverser 3 fois pour se retrouver là où il voulait aller...

Espérons que ce nouvel incident fera réfléchir et les automobilistes qui ont souvent une vitesse excessive et les autorités qui doivent surveiller ces comportements. Plusieurs personnes ont en effet déjà perdu la vie ici.

Des nouvelles de Nous dans le grand Tout ...
L'évolution des projets urbanistiques
qui concernent (aussi) le Longdoz
Dernières nouvelles concernant l'enquête publique sur les cinémas à la Médiacité
et la décision qui devait être prise par le collège communal
.

C'est un gros dossier qu'il est parfois difficile de suivre dans ses méandres et dans son jargon administratif...
Ayant participé aux deux enquêtes successives débutées, j'ai reçu début octobre une lettre d'information qui contenait le texte suivant
"Par la présente, nous vous informons que le dossier pour la prise de connaissance des résultats de l'enquête publique, réalisée du 6 mars au 5 avril 2017, ainsi que la prise de décision sur la modification de voirie et sur la modification du plan d'alignement relatif zu dossier n° 84801 pour la construction d'un complexe cinématographique de 10 salles boulevard Raymond Poincaré 1 à 4020 Liège, n'a pas été présenté au Conseil Communal dans les délais imposés par l'article 15 du décret du 5 février 2014 relatif à la voirie communale. La demande est donc réputée refusée.
Conformément à l'article 18 du Décret relatif à la voirir communale, cette communication ouvre pour vous le droit d'introduire un recours au Gouvernement wallon dans les quinze jours à dater de la prise de connaissance de cette décision. "

En clair cela semble signifier que, tel qu'il est présenté en tout cas, le dossier des cinémas au Longdoz est refusé. Ou reporté car le promoteur a introduit un recours auprès de la Région Wallonne. La Ville semble jouer la montre, en laissant pourrir le projet, ce qui est assez fréquent à Liège .
Pourtant il y a là, c'est évident, un espace intéressant qui, tant que rien n'est vraiment définitif dans la décision négative, ne peut être l'objet d'aucune alternative.
Or, on a vu fleurir dans la presse des chiffres effrayants sur le nombre de logements dont Liège aura besoin dans quelques années: 15.000 logements en plus seraient nécessaires. D'autre part, chaque projet d'importance un peu champêtre - cfr le Ry Ponet, la Chartreuse - soulève une vague de protestation des écolos et autres amateurs de vert.
Puisque les cinémas sont, eux, en sur-offre et qu'il manque des appartements et des maisons, la solution, trop simple sans doute, ne serait-elle pas de terminer l'ensemble d'architecture contemporaine que représentent la Médiacité et la Patinoire par un immeuble d'habitations ? On pourrait imaginer un bel édifice moderne qui clôturerait l'axe Médiacité - Boverie- Belle Liégeoise - Finances.
Evidemment on peut supposer que le promoteur actuel, propriétaire du terrain, ferait payer cher à un éventuel successeur l'échec de son projet...

La Haute Ecole HELMo ayant besoin de nouveaux locaux pour sa section "Mode" a loué des espaces dans la tour du CAN (centre d'affaires Natalis). Probablement suite à un jeu de dominos, l'Ecole de devoirs et la Maison InterGé qui se trouvaient au sous-sol ont dû chercher un autre espace pour leurs activités.
Ce sera rue Auguste Hock, dans le quartier Vennes-Fétinne. Cela ne nous réjouit pas, évidemment. Notre Longdoz-Boverie était déjà en cruel manque d'infrastructures publiques et voici qu'un spécimen, d'autant plus précieux qu'il était rare, et fort fréquenté n plus, nous quitte !! Bon vent dans vos nouvelles installations, on vous regrettera
Nous apprenons que le bâtiment situé au bout de la rue Grétry, presqu'en face du Colruyt, et qui hébergeait plusieurs plateaux de maisons de repos et de soin, le Val Mosan et Aurore, va être vendu dans les deux ans qui viennent. Pour les locataires de Aurora, une nouvelle maison va être construite sur un coin du terrain où se dresse la MRS Franki mais gardera son caractère propre de petite structure. Les habitants du Val Mosan seront déménagés dans un bâtiment encore à construire jouxtant l'impressionnant CHC de Glons. On espère que tout cela se fera dans le plus grand respect des personnes âgées qui y vivent. Chacun sait souvent au terme de quel déchirement les pensionnaires sont arrivés là et il ne faudrait pas que ces bouleversements matériels les atteignent brutalement ou engendrent trop de stress pour eux.
Urbagora, l'ASBL qui depuis 10 ans, fait tout pour que nous , les citoyens basiques, nous sentions concernés et informés par l'urbanisme de notre ville, a créé il y a plus deux ans une revue papier. Fameux défi à l'heure du numérique. Aujourd'hui 4 numéros, costauds, intelligents (un peu trop ?) et interpellants sont sortis.
Le dernier en date, sorti en juin 2017, avait pour thème "Sur le pont" : on imagine bien ce que l'expression peut cacher comme variétés d'interprétation, même si dans tous les cas, il sollicite notre vigilance et notre courage !
Un autre dossier dans le même numéro a pas mal de points communs avec les préoccupations du Comité de quartier puisqu'il traite de la thématique des Bus et que nous avons reçu naguère le responsable des TEC Liège-Verviers
Bref on ne peut qu'encourager à les lire ou à tout le moins les consulter http://derivations.be/archives/.
Toutes infos : www.derivations.be et sur leur page Facebook

Mais Urbagora a également publié sur son site, en téléchargement gratuit, plusieurs études, parmi lesquelles fut abordé sous divers angles le partage de l'espace public entre usagers divers
En 2014, un focus sur le Ravel urbain qui borde sur une longue distance notre quartier (du pont Kennedy au bout du Parc de la Boverie) a été réalisé car s'y retrouvent les déplacements à pieds (d'humains seuls ou avec chiens-chiens) et à vélo, ce vélo pouvant aussi bien être le 4 roues de la petite dernière que le vélo de course de 50 pépés neerlandais ou encore, plus redoutable peut-être, le city-bike de jeunes travailleurs sportifs qui, reconnaissent-ils eux-mêmes, peuvent dépasser le 50kms/h. J'ai participé à ce travail en recueillant notamment les témoignages des usagers et les difficultés de cohabitation, assorties de quelques pistes pour un meilleur avenir. On peut tout lire et télécharger en consultant la riche page de sommaire du site urbagora.be

Rappelons qu'il y a un an et demi, un dossier sur notre quartier est également sorti. "Regards sur le quartier du Longdoz" . Résultat de recherches documentaires, marches exploratoires, entretiens multiples et échanges spontanés, il nous donne, à nous les habitués du coin, une vision neuve, pertinente et ... audacieuse ! Il est téléchargeable ici.

A noter dans vos tablettes, rendez-vous et suggestions au Longdoz ou chez nos voisins
- l'asbl d'éducation permanente "le Beau Mur" http://www.beaumur.org/ installé à la limite des quartiers Bonne-Femme, Longdoz et de Grivegnée, organise de nombreuses activités. S'y trouve le siège social de La Bourrache, http://www.labourrache.org/, une entreprise de formation par le travail spécialisée dans l'apprentissage du jardinage et du maraîchage bio. Que du coup, on peut s'y procurer son petit panier de fruits/légumes tout aussi bios en s'inscrivant à leur GAC (groupement d'achat collectif).

Pour répondre à la demande toujours plus importante, le Repair Café recherche constamment des bénévoles.
Qui peut devenir bénévole ? TOUT le MONDE qui a envie de donner un peu de temps et de partager son expérience.
Qui ne connaît un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui aime la couture, l’informatique, qui aime bricoler, ou simplement papoter et qui souhaiterait partager ses connaissances, sa passion en donnant un peu de son temps dans une ambiance ludique et gratifiante.
Envie de rejoindre l’équipe ? N’hésitez pas à les contacter au : 0475/79.58.94 ou ou sur leur page Facebook : Repair Café de la Grivegnée. https://m.facebook.com/repaircafegrivegnee/

Le prochain Repair Café aura lieu le dimanche 17 décembre

Qu'ont en commun une chaise au pied branlant, un grille-pain qui ne marche plus, d'un pull visité par les mites ? De pouvoir encore être rénové/réparé/ rajeuni ...
Cette transformation, c'est ce qui se passe au repair café !

On vous y attend, comme visiteur, déposeur mais aussi réparateur !

Plus tout ce qu’on pourra ajouter, avec vous..

Aux membres et sympathisants
Comme chaque année, à l'occasion de son assemblée générale, votre Comité de quartier Longdoz-Boverie rappelle son action et sa disponibilité
pour défendre les intérêts de notre espace urbain.
Pour réaliser tout cela, il a besoin de votre soutien, de votre participation aux activités, de vos idées, de votre présence,
et aussi de votre aide financière, via la cotisation annuelle et selon votre statut.
Les montants en sont
- pour les commerçants et professions libérales 50,00 €
- pour les habitants 10,00 €
- pour les pensionnés 6,00 €
Nous vous remercions de votre contribution sur le compte apl Longdoz-Boverie 4020 Liège
(ING) IBAN: BE86 3400 32816350 BIC BBRUBEBB
Les liens avec d'autres comités de quartier

Chacun a ses thématiques propres mais aussi ses sensibilités et sa manière de les exprimer.
Mais que l'on partage leurs objectifs ou pas, il est intéressant de les découvrir et, éventuellement, d'y réagir. C'est cela la démocratie participative.
Il existe aussi une Coordination consultative des Quartiers (voir liste ci-dessous)

Pour une actualisation régulière des données concernant les Comités de quartier,
rien ne vaut le site de la Ville
http://www.liege.be/quartier/liste-des-comites-de-quartier-de-liege (Merci Christine Bika ;-)
Les liens avec ceux qui aiment Liège et en parlent bien
Liège City : http://www.liegecity.be/pages/index.php
Le site du "poil à gratter liégeois", François Schreuer, http://bulles.agora.eu.org/20081122_urbanisme_liege.html
Site de l'association Urbagora, soucieuse des thématiques urbanistiques à Liège : http://urbagora.be/
Une revue produite par Urbagora , Dérivations, http://derivations.be/
Un journal en ligne pour parler de l'urbanisme à Liège : http://lechainonmanquant.be/
Une page Facebook sympa: http://www.facebook.com/pages/Li%C3%A8ge-en-photos/109313969185985?ref=ts&fref=ts
RTC, la télévision locale très active et bien informée : http://www. rtc.be
La Gazette de Liège, 3 pages quotidiennes sur l'actualité de notre Cité ardente