mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz

Bienvenue !

Actualisé le 16 septembre 2017

Plan du site et navigation, c'est ici
Les Actualités
Les Comités de quartier ont leur charte Fruit d'un long travail de collaboration entre les autorités liégeoises, les fonctionnaires accompagnant le processus de participation et des délégués de ces comités, elle définit clairement le rôle qu'ils peuvent et doivent jouer dans la gestion de la Ville, sans toutefois leur accorder une quelconque exclusive de représentation citoyenne.
Texte complet de la charte ici
Jusqu'au 30 octobre 2017 se tient une exposition qui doit nous intéresser tout spécialement puisqu'elle s'intitule
"Made In Longdoz -
métamorphoses d'un quartier industrie

C'est au MMIL, soit la Maison de la Métallurgie et de l'industrie de Liège et elle nous permet de voir tout ce qui a construit le formidable dynamisme de notre quartier à partir du 19es, puis de suivre l'évolution, faite de hauts et de bas, de ses entreprises.

Dernière minute : Le catalogue - 72 pages en couleur, richement illustrées - s'adresse aux habitants den environs, aux passionnés d'histoire liégeoise et aux amateurs du patrimoine industriel.
En vente à la boutique du musée au prix de 12 euros ou avec 5 euros pour le port, à commander par courrier info@mmil.be

Le musée a une page Facebook "Maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège " et des bulletins d'informations que l'on peut télécharger http://www.mmil.ulg.ac.be/sujet/le-bulletin-de-la-mmil/

La Boverie nous offre de beaux moments
de découvertes

Une exposition organisée par le CHU de l'Ulg nous invite jusqu'au 17 septembre, à passer en revue " "La leçon d'anatomie - 500 ans d'histoire de la médecine".
Cette fresque se déroule grâce à plus de 120 oeuvres d'art , ancien et contemporain, qui traduisent les questions fondamentales de la souffrance et de la mort ainsi que les problèmes éthiques, philosophiques et religieux qu'elles soulèvent. On voit donc que le propos ne s'arrête pas aux conditions matérielles, aux progrès techniques ou aux pratiques mises en oeuvre dans l'art de guérir.
infos
http://www.chu.ulg.ac.be/jcms/c_11906764/la-lecon-d-anatomie

Attention dernier WE !!

John Cockerill,
200 ans d'avenir

Attention dernier WE !!

A l'occasion du bicentenaire de l'arrivée de John Cockerill à Liège, la Boverie, l'Université de Liège, avec l'étroite collaboration du Musée de la Métallurgie, ont monté une grande exposition sur l'histoire de la révolution industrielle en Wallonie, avec les inventions, les modifications environnementales mais aussi les hommes et femmes qui les ont rendues possibles, des chefs d'entreprise aux ouvriers.

Du 2 juin au 17 septembre au Musée La Boverie

Que se passe-t-il, que trouve-t-on dans notre quartier ?

Ce WE des 16 et 17 septembre se déroulent les fêtes de Wallonie; qu'on veuille faire du sport, manger, danser, goûter, regarder, apprendre, il y aura des tas d'activités organisées en ville qu'on peut découvrir en détail ici http://www.provincedeliege.be/fr/fetesdewallonie/programmeliegeois

Mais, reconnaissons-le, la Meuse semble bien être une frontière et notre rive droite fort délaissée pour ce moment festif. Pourquoi, par exemple, le cortège ne part-il pas d'Outremeuse pour rejoindre l'hypercentre ? (à moins que le 15 août ait déjà valu l'overdose de géants au quartier ;-)

On va donc parler de tout autre chose, l'occupation intelligente de nos chères têtes blondes (ou brunes, ou noires, ou rousses ). Quai Marcelis s'est ouvert une aire de jeux qui accueillent, du mercredi au dimanche sans réservation, les petits entre 0 et 4 ans en compagnie de leurs parents.
BABYSTEPS n'est donc pas une garderie mais un accès proposé à 3 espaces de motricité, selon les âges, avec un équipement rarement disponible à des particuliers.
A côté du plaisir simple de toucher à tout, il y a aussi l'occasion de bénéficier d'ateliers d'éveil musical, artistique, ...

Un petit tour sur leur site s'impose !

https://www.babystepsliege.be

Soirée-jeux mensuelles
au Beau Mur,
rue du Beau Mur, 48
à la Bonne Femme

Pour infos
unpassurlecote@yahoo.fr
Intéressés par l'Histoire, de la principauté, de la ville, de Liège ? Le site de la magnifique église romane de Tohogne complète ses nombreuses informations sur son patrimoine par une page fort précieuse, intitulée "publications d'antan". C'est là qu'on peut télécharger en pdf "La Meuse et l'Ourthe à Liège" de de Béthune, avec des commentaires très informés et de très belles gravures du 19e siècle. On y trouvera aussi "les Délices du pais de Liège", du 18es cette fois.
http://www.eglise-romane-tohogne.be/environs/publications_antan.html
Un chapitre permet d'actualiser le livre sur le Longdoz. Après une petite promenade rue de Mulhouse et environs au sortir de la guerre, nous partons à la Boverie, grâce aux Philippart de Foy, mère et fils, anciens habitants du quartier, et retrouvons des vues d'avant les grands chantiers et autres voies rapides.
Dans la rue de Mulhouse, un fleuron du quartier dans les domaines de pointe autour des médias, le Pôle Image, nous informe régulièrement de ses activités. Un petit tour à faire: http://www.lepole.be/actualite.php
En 10 ans, le quartier
a bien changé.

Il s'est grandement amélioré, diront certains, la qualité de vie s'y est dégradée, constateront d'autres. Il a en tout cas accueilli une population encore plus nombreuse qu'avant, 20.000 habitants environ pour 14.000 il y a une vingtaine d'années et le grand projet commercial qui s'y est ouvert lui a aussi donné une visibilité beaucoup plus grande, qui dépasse la ville et même les frontières.
C'est autour de cette vie - des évènements médiatisés à la concrétisation discrète mais chaleureuse de projets solidaires - que se construit et se partage
"Mon quartier Le Longdoz".

Bonne promenade

et au plaisir de lire vos réactions.

Vous venez d'atterrir sur le site perso
du quartier du Longdoz et de la Boverie à Liège

Créé il y a une petite dizaine d'années, le site a connu divers avatars informatiques qui l'ont contraint à des transhumances impromptues dans une quête d'un meilleur hébergement.
C'est pourquoi j 'ai décidé de nous installer, j'espère pour de longues et paisibles années, chez OVH et de continuer la passionnante aventure qui consiste à partager avec mes visiteurs l'histoire et l'actualité de mon quartier.

Un site POUR QUOI ?

Historienne, en charge des cours d'Histoire sociale et de Sciences politiques dans le Supérieur, j'ai d'abord imaginé ce site pour mes étudiants dont la Haute Ecole est installée au coeur du Longdoz. C'était une manière concrète de les intéresser à l'origine et à l'évolution de leur environnement, d'apprendre à en analyser les traces, d'en comprendre les métamorphoses. Un projet d'autant plus d'actualité que l'on vivait en direct l'élaboration du projet "Médiacité", avec ses rebondissements multiples et ses enjeux variés.
Je me suis prise au jeu de l'Hier, en développant la partie consacrée au Longdoz d'autrefois au gré des photos et cartes postales que je découvrais et au Longdoz d'Aujourd'hui, lorsque grues et machines de chantier ont envahi mes horizons et mon trottoir .
Aujourd'hui retraitée, j'ai choisi d'élargir ma part d'investissement dans différents volontariats, dont le Comité de Quartier, ce qui justifie encore plus la tenue régulière de ce média en ligne.

Un site PERSONNEL, cela signifie quoi ?

Même si je suis donc un membre actif du Comité, les opinions, les critiques, les commentaires et les contre-propositions que j'y dépose sont d'abord miens; ils ne représentent pas l'avis officiel du Comité, qui se doit de porter auprès des autorités les diverses sensibilités des habitants.
Cela ne m'empêche pas de relayer fidèlement les activités organisées ou soutenues par l'Association pour la Promotion du Longdoz, de mettre en ligne les rapports et d'en annoncer les réunions.

Mais j'entends conserver ma liberté de paroles, mes problèmes ou ceux de mes voisins n'étant pas toujours ceux de l'ensemble du Longdoz, même si je m'efforce d'éviter au maximum la position du NIMBY.
Lorsque ma colère, mon étonnement ou mon incompréhension s'exprime, j'essaie d'être porteuse d'un enjeu citoyen, pour faire entendre les voix des moins en vue, de ceux qui ne possèdent pas d'outils d'analyse ou d'expression contre les pouvoirs d'argent ou d'influence, pour dénoncer l'estompement des normes ou les déviations partisanes de certaines décisions politiques, pour alimenter les échos du terrain chez ceux qui nous représentent, pour nous réjouir aussi lorsque, grâce à leur appui, un projet a pu être mené à bien ou qu'un tracas a trouvé solution.

Pas de poujadisme ni, j'espère, d'égoïsme, mais le souci de faire entendre une voix curieuse et stimulante.

Le Longdoz dont je rêve, convivial, coloré, chaleureux.
Chacun y a sa place, chacun s'y sent chez soi.
Mais parce qu'on l'aime et qu'on y est bien, chacun en prend soin.
Les réunions du Comité de Quartier ont lieu
tous les 3èmes mardis du moi
s au Collège St Louis, rue A.Magis 20 à 19h30
Chacune et chacun y sont les bienvenus, sans aucune formalité préalable!
Vous trouverez sur cette page les rapports de nos séances.
Toute l'année 2016 y figure désormais !

Prochaine réunion : le mardi 19 septembre

Ordre du jour

Après approbation du rapport du mois d'août et approbation de l'ordre du jour
-Sécurité et environnement avec le Commissariat du Longdoz, l'inspecteur principal Houben qui nous présentera Monsieur Riboux, inspecteur principal concernant la rue Ansiaux notamment;
- Notre invité Didier Van der Meeren, administrateur du Monde des Possibles; il nous parlera des actions de l'association sur le quartier
- Retour sur les activités passées, Retrouvailles, Journées du Patrimoine, festival des promenades et avancée sur la prochaine activité : le petit déjeuner Oxfam
- Correspondance et Communications
- Divers, tour de table.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le compte-rendu (encore à approuver) de la réunion du 22 août est ici
Il contient de nombreuses infos utiles !

Comme annoncé dans la convocation, nous avons reçu le 22 août dernier une des animatrices de l'asbl
"Duo for a Job"

Je vous invite à découvrir le détail de leur action dans le PV en lien ci-dessus.

D'ores et déjà, on peut aussi vous signaler leur site http://www.duoforajob.be/fr/accueil/ car il s'agit d'une très belle initiative, créative et solidaire. On peut même y décrocher un emploi dans la structure liégeoise et se former à y aider, de manière originale et personnalisée, ceux qui cherchent un emploi.

Si vous avez des remarques, questions, .... concernant la vie dans le quartier, les problèmes rencontrés mais aussi les bonnes idées, dites-les nous à quartier.longdozboverie@gmail.com.

Le Comité de quartier répondra, une fois encore, "présent"
à
Oxfam pour ses petits déjeuners solidaires.
Cette année, ils auront lieu
le samedi 18 novembre.
Bloquez déjà votre agenda !
Retrouvailles ? On y était et Willy noss Mayeur aussi ;-))
"Identité de quartier",
un processus de dynamisation et de développement commerciaux qui,
après une démarche collective et participative, a donné ceci

Le petit mot de l'éditrice

Le paragraphe précédent montre le résultat de tout un processus de réflexion collective autour de l'image de notre quartier. Dynamisme, choix, accueil, attractivité de la mixité commerciale et culturelle,... Bref une image flatteuse même si elle repose sur des réalités qu'on a pu repérer.
Les souhaits que j'émets encore un peu plus haut pour mon quartier met en avant la solidarité, la tolérance et le respect. Respect des personnes, respect des lieux.

Et là !!! Que dire au moment où la Ville de Liège relance une campagne pour plus de propreté ?
Une désespérance m'envahit tant les comportements non seulement ne s'améliorent pas mais au contraire témoignent d'un laisser-aller croissant qui doit certainement être la caractéristique la plus partagée chez les habitants et les visiteurs de la Cité Ardente !
Car à côté de gestes scandaleux, comme le vandalisme, càd la destruction volontaire, malintentionnée, il y a surtout une multitude de non-attention, de négligence, de mépris, d'égoïsme.
La aussi, comme dans tant d'autres domaines, s'impose le slogan que, semble t-il, nous avons quasi tous intégré grâce à un marketing fort efficace "ce que je veux, quand je veux, où je veux". Ce qui donne : "ben quoi, mon cendrier est plein, je fais comment si je dois en écraser une ? " - "ben quoi, j'ai acheté de nouveaux trucs, je vais quand même pas aller jusqu'aux containers un dimanche ! "

Heureusement, il y a les autres, quelques autres, beaucoup trop rares, peu connus, peu reconnus, qui, par des gestes tout simples, s'efforcent de rendre la vie plus belle.

Elle vit dans la maison de retraite qui jouxte la plaine de jeux et l'arrêt du bus 4. Un beau jour, elle découvre que deux bacs verdurés ont fait leur apparition: pas grand chose, deux plants de tomates et quelques pancartes signalent l'action des incroyables comestibles. Une initiative que la Ville accepte de mise à disposition gratuite, moyennant la surveillance et le jardinage de tous, de légumes ou fruits.

On est en juillet, il fait chaud, trop. Le potager dépérit et il est tellement riquiqui qu'il n'inspire ni respect ni envie de s'en occuper.
Avec une copine, elle s'y lance. Prenant son caddie qu'elle remplit de bouteilles d'eau de son robinet, elle vient chaque jour arroser les plants. Elles y ajoutent des plantes aromatiques et même quelques fleurs. Elles en profitent pour expliquer leur action aux passants, pour bavarder avec les mamans dont les enfants jouent sur la plaine. Une ébauche de vie sociale partagée commence à se construire.

Mais elle va partir en vacances 15 jours en septembre, sa copine moins valide ne peut prendre la relève. Qui va assurer la transition ? Qui va préserver le travail entrepris depuis deux mois, ...
Personne en fait : un seul être vous manque et tout est dépeuplé, comme disait le poète.

La nature lui a donné un coup de pouce, la pluie est venue, ce qui a sauvé le potager mais il y aura quand même du travail pour tuteurer les tiges fragiles, arracher les mauvaises herbes, redonner vie et beauté à ce coin de nature.

Merci Mme D de nous réconcilier avec l'humanité, de nous démontrer qu'il n'est besoin d'être ni jeune, ni riche, ni connue pour faire des choses formidables qui ont un impact positif insoupçonné !

Les abords de la Médiacité sont de nouveau en travaux, pour les magasins rénovés et devant accueillir de nouvelles enseignes mais aussi sur la voie passant le long de l'ancienne Poste où une barrière a été installée. Pourquoi ? Il s'agit de réserver l'accès à un autre quai de déchargement.

Or c'est à cet endroit que le nouveau revêtement de la chaussée cède la place à l'ancien où sous l'asphalte sont restés pavés et surtout voies du tram !
Un énorme nid de poule signale la transition si l'on peut dire : une situation déjà très perturbante puisque chaque véhicule occasionne un choc et une onde de choc (forcément) dont l'effet est démultiplié par les rails. Alors, y rajouter encore du charroi... !
Il reste à espérer que l'Echevinat des travaux sera sensible à la missive que je leur ai fait parvenir et inscrira une réfection en profondeur de la rue d'Harscamp dans son planning

Des nouvelles de Nous dans le grand Tout ...
L'évolution des projets urbanistiques
qui concernent (aussi) le Longdoz
Pas encore de décision concernant l'analyse de l'enquête publique sur les cinémas à la Médiacité et la décision qui doit être prise par le collège communal. Gros dossier qu'il est parfois difficile de suivre dans ses méandres ... Il semble que même les employés de l'Urbanisme ne voient rien venir comme nouvelles.
La Haute Ecole HELMo ayant besoin de nouveaux locaux pour sa section "Mode" a loué des espaces dans la tour du CAN (centre d'affaires Natalis). Probablement suite à un jeu de dominos, l'Ecole de devoirs et la Maison InterGé qui se trouvaient au sous-sol ont dû chercher un autre espace pour leurs activités.
Ce sera rue Auguste Hock, dans le quartier Vennes-Fétinne. Cela ne nous réjouit pas, évidemment. Notre Longdoz-Boverie était déjà en cruel manque d'infrastructures publiques et voici qu'un spécimen, d'autant plus précieux qu'il était rare, et fort fréquenté n plus, nous quitte !! Bon vent dans vos nouvelles installations, on vous regrettera
Nous apprenons que le bâtiment situé au bout de la rue Grétry, presqu'en face du Colruyt, et qui hébergeait plusieurs plateaux de maisons de repos et de soin, le Val Mosan et Aurore, va être vendu dans les deux ans qui viennent. Pour les locataires de Aurora, une nouvelle maison va être construite sur un coin du terrain où se dresse la MRS Franki mais gardera son caractère propre de petite structure. Les habitants du Val Mosan seront déménagés dans un bâtiment encore à construire jouxtant l'impressionnant CHC de Glons. On espère que tout cela se fera dans le plus grand respect des personnes âgées qui y vivent. Chacun sait souvent au terme de quel déchirement les pensionnaires sont arrivés là et il ne faudrait pas que ces bouleversements matériels les atteignent brutalement ou engendrent trop de stress pour eux.
Urbagora, l'ASBL qui fait tout pour que nous, les citoyens basiques, nous sentions concernés et informés par l'urbanisme de notre ville, a créé il y a bientôt deux ans une revue papier. Fameux défi à l'heure du numérique. Aujourd'hui 4 numéros, costauds, intelligents (un peu trop ?) et interpellants sont sortis.
Le dernier en date, sorti en juin 2017, avait pour thème "Sur le pont" : on imagine bien ce que l'expression peut cacher comme variétés d'interprétation, même si dans tous les cas, il sollicite notre vigilance et notre courage !
Un autre dossier dans le même numéro a pas mal de points communs avec les préoccupations du Comité de quartier puisqu'il traite de la thématique des Bus et que nous avons reçu naguère le responsable des TEC Liège-Verviers
Bref on ne peut qu'encourager à les lire ou à tout le moins les consulter.
Toutes infos : www.derivations.be et sur leur page Facebook

Mais Urbagora a également publié sur son site, en téléchargement gratuit, plusieurs études, parmi lesquelles fut abordé sous divers angles le partage de l'espace public entre usagers divers
En 2014, un focus sur le Ravel urbain qui borde sur une longue distance notre quartier (du pont Kennedy au bout du Parc de la Boverie) a été réalisé car s'y retrouvent les déplacements à pieds (d'humains seuls ou avec chiens-chiens) et à vélo, ce vélo pouvant aussi bien être le 4 roues de la petite dernière que le vélo de course de 50 pépés neerlandais ou encore, plus redoutable peut-être, le city-bike de jeunes travailleurs sportifs qui, reconnaissent-ils eux-mêmes, peuvent dépasser le 50kms/h. J'ai participé à ce travail en recueillant notamment les témoignages des usagers et les difficultés de cohabitation, assorties de quelques pistes pour un meilleur avenir. On peut tout lire et télécharger en consultant la riche page de sommaire du site urbagora.be

Rappelons qu'il y a un an et demi, un dossier sur notre quartier est également sorti. "Regards sur le quartier du Longdoz" . Résultat de recherches documentaires, marches exploratoires, entretiens multiples et échanges spontanés, il nous donne, à nous les habitués du coin, une vision neuve, pertinente et ... audacieuse ! Il est téléchargeable ici.

A noter dans vos tablettes, rendez-vous et suggestions au Longdoz ou chez nos voisins
- l'asbl d'éducation permanente "le Beau Mur" http://www.beaumur.org/ installé à la limite des quartiers Bonne-Femme, Longdoz et de Grivegnée, organise de nombreuses activités. S'y trouve le siège social de La Bourrache, http://www.labourrache.org/, une entreprise de formation par le travail spécialisée dans l'apprentissage du jardinage et du maraîchage bio. Que du coup, on peut s'y procurer son petit panier de fruits/légumes tout aussi bios en s'inscrivant à leur GAC (groupement d'achat collectif).

Pour répondre à la demande toujours plus importante, le Repair Café recherche constamment des bénévoles.
Qui peut devenir bénévole ? TOUT le MONDE qui a envie de donner un peu de temps et de partager son expérience.
Qui ne connaît un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui aime la couture, l’informatique, qui aime bricoler, ou simplement papoter et qui souhaiterait partager ses connaissances, sa passion en donnant un peu de son temps dans une ambiance ludique et gratifiante.
Envie de rejoindre l’équipe ? N’hésitez pas à les contacter au : 0475/79.58.94 ou ou sur leur page Facebook : Repair Café de la Grivegnée. https://m.facebook.com/repaircafegrivegnee/

Le prochain Repair Café aura lieu le dimanche 15 octobre de 13h à 17h

Qu'ont en commun une chaise au pied branlant, un grille-pain qui ne marche plus, d'un pull visité par les mites ? De pouvoir encore être rénové/réparé/ rajeuni ...
Cette transformation, c'est ce qui se passe au repair café !

On vous y attend, comme visiteur, déposeur mais aussi réparateur !

Plus tout ce qu’on pourra ajouter, avec vous..

Aux membres et sympathisants
Comme chaque année, à l'occasion de son assemblée générale, votre Comité de quartier Longdoz-Boverie rappelle son action et sa disponibilité
pour défendre les intérêts de notre espace urbain.
Pour réaliser tout cela, il a besoin de votre soutien, de votre participation aux activités, de vos idées, de votre présence,
et aussi de votre aide financière, via la cotisation annuelle et selon votre statut.
Les montants en sont
- pour les commerçants et professions libérales 50,00 €
- pour les habitants 10,00 €
- pour les pensionnés 6,00 €
Nous vous remercions de votre contribution sur le compte apl Longdoz-Boverie 4020 Liège
(ING) IBAN: BE86 3400 32816350 BIC BBRUBEBB
Les liens avec d'autres comités de quartier

Chacun a ses thématiques propres mais aussi ses sensibilités et sa manière de les exprimer.
Mais que l'on partage leurs objectifs ou pas, il est intéressant de les découvrir et, éventuellement, d'y réagir. C'est cela la démocratie participative.
Il existe aussi une Coordination consultative des Quartiers (voir liste ci-dessous)

Pour une actualisation régulière des données concernant les Comités de quartier,
rien ne vaut le site de la Ville
http://www.liege.be/quartier/liste-des-comites-de-quartier-de-liege (Merci Christine Bika ;-)
Les liens avec ceux qui aiment Liège et en parlent bien
Liège City : http://www.liegecity.be/pages/index.php
Le site du "poil à gratter liégeois", François Schreuer, http://bulles.agora.eu.org/20081122_urbanisme_liege.html
Site de l'association Urbagora, soucieuse des thématiques urbanistiques à Liège : http://urbagora.be/
Une revue produite par Urbagora , Dérivations, http://derivations.be/
Un journal en ligne pour parler de l'urbanisme à Liège : http://lechainonmanquant.be/
Une page Facebook sympa: http://www.facebook.com/pages/Li%C3%A8ge-en-photos/109313969185985?ref=ts&fref=ts
RTC, la télévision locale très active et bien informée : http://www. rtc.be
La Gazette de Liège, 3 pages quotidiennes sur l'actualité de notre Cité ardente