mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz - mon quartier le Longdoz

Bienvenue !

Actualisé le 11 juin 2017

Plan du site et navigation, c'est ici
Les Actualités
Les Comités de quartier ont leur charte Fruit d'un long travail de collaboration entre les autorités liégeoises, les fonctionnaires accompagnant le processus de participation et des délégués de ces comités, elle définit clairement le rôle qu'ils peuvent et doivent jouer dans la gestion de la Ville, sans toutefois leur accorder une quelconque exclusive de représentation citoyenne.
Texte complet de la charte ici
Le permis de végétalisation
est prolongé jusqu'à l'été!

Si vous rêvez d'installer une jardinière au coin de votre rue et d'y faire pousser vos tomates, vos courgettes, vos haricots ... d'investir un pied d'arbre pour y semer vos légumes, de placer un bac dans un espace public ... Alors le permis de végétaliser est fait pour vous ! Il vous permet d'identifier le lieu de votre choix, et surtout, de vous occuper vous-même de ce petite bout de jardin inédit.

Comment faire ?

Introduire une demande via l'adresse
animation@beaumur.org
qui centralise les demandes et les transmet à la Ville. Dans le mois, les services de la ville de Liège donnent leur accord

Jusqu'au 30 octobre 2017 se tient une exposition qui doit nous intéresser tout spécialement puisqu'elle s'intitule
"Made In Longdoz - métamorphoses d'un quartier industriel".

C'est au MMIL, soit la Maison de la Métallurgie et de l'industrie de Liège et elle nous permet de voir tout ce qui a construit le formidable dynamisme de notre quartier à partir du 19es, puis de suivre l'évolution, faite de hauts et de bas, de ses entreprises.

Dernière minute : Le catalogue - 72 pages en couleur, richement illustrées - s'adresse aux habitants den environs, aux passionnés d'histoire liégeoise et aux amateurs du patrimoine industriel.
En vente à la boutique du musée au prix de 12 euros ou avec 5 euros pour le port, à commander par courrier info@mmil.be

Le musée a une page Facebook "Maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège " et des bulletins d'informations que l'on peut télécharger http://www.mmil.ulg.ac.be/sujet/le-bulletin-de-la-mmil/

Il ne reste que ce WE pour voir à la Boverie l'histoire des bulles de la BD moderne avec Révolution bande dessinée :
Métal Hurlant et (à Suivre)

http://www.laboverie.com/expos-evenements/Actuellement/revolution-bande-dessinee

Soirée-jeux
ce samedi 17 juin, dès 17h

à la ludothèque " un pas de côté"
Rue du Beau Mur, 48, 1er étage à Grivegnée

Pour le repas ce sera l'auberge espagnole !

Seuls les desserts et les boissons seront en vente

Infos Emilie Ansay 04 367 08 16
unpassurlecote@yahoo.fr

Les incroyables comestibles qui avaient lancé l'an dernier des opérations "végétalisées", à la passerelle et au quai Churchill notamment, ont conclu un partenariat avec la Ville et ont reçu un soutien logistique du Beau Mur pour recommencer à plus grande échelle cette verdurisation de notre environnement.
Le principe ? Installer partout où un espace public, même petit, s'y prête un mini-potager et/ou un bac de fleurs

Chacun peut y participer puisque les délais de dépôts de propositions ont été prolongés jusqu'à l'été !

Pour introduire la demande
animation@beaumur.org

Pour infos http://www.beaumur.org/spip.php?article416
ou, pour l'esprit général de la démarche
http://lesincroyablescomestibles.fr/europe/belgique/

John Cockerill, 200 ans d'avenir

A l'occasion du bicentenaire de l'arrivée de John Cockerill à Liège, la Boverie, l'Université de Liège, avec l'étroite collaboration du Musée de la Métallurgie, ont monté une grande exposition sur l'histoire de la révolution industrielle en Wallonie, avec les inventions, les modifications environnementales mais aussi les hommes et femmes qui les ont rendues possibles, des chefs d'entreprise aux ouvriers.

Du 2 juin au 17 septembre au Musée La Boverie

Activités organisées
sur notre quartier

Entre le 17 et le 28 août, 2 idées de ballades seront proposées par notre Comité dans le cadre du Festival de promenades de la ville de Liège

A la redécouverte du parc de la Boverie

ET

Quatre lieux de culte
au Longdoz et alentours

Soyez attentifs au petit dépliant avec les infos pratiques que vous recevrez de l'Echevinat du tourisme début août

Intéressés par l'Histoire, de la principauté, de la ville, de Liège ? Le site de la magnifique église romane de Tohogne complète ses nombreuses informations sur son patrimoine par une page fort précieuse, intitulée "publications d'antan". C'est là qu'on peut télécharger en pdf "La Meuse et l'Ourthe à Liège" de de Béthune, avec des commentaires très informés et de très belles gravures du 19e siècle. On y trouvera aussi "les Délices du pais de Liège", du 18es cette fois.
http://www.eglise-romane-tohogne.be/environs/publications_antan.html
Un chapitre permet d'actualiser le livre sur le Longdoz. Après une petite promenade rue de Mulhouse et environs au sortir de la guerre, nous partons à la Boverie, grâce aux Philippart de Foy, mère et fils, anciens habitants du quartier, et retrouvons des vues d'avant les grands chantiers et autres voies rapides.
Dans la rue de Mulhouse, un fleuron du quartier dans les domaines de pointe autour des médias, le Pôle Image, nous informe régulièrement de ses activités. Un petit tour à faire: http://www.lepole.be/actualite.php
En 10 ans, le quartier
a bien changé.

Il s'est grandement amélioré, diront certains, la qualité de vie s'y est dégradée, constateront d'autres. Il a en tout cas accueilli une population encore plus nombreuse qu'avant, 20.000 habitants environ pour 14.000 il y a une vingtaine d'années et le grand projet commercial qui s'y est ouvert lui a aussi donné une visibilité beaucoup plus grande, qui dépasse la ville et même les frontières.
C'est autour de cette vie - des évènements médiatisés à la concrétisation discrète mais chaleureuse de projets solidaires - que se construit et se partage
"Mon quartier Le Longdoz".

Bonne promenade

et au plaisir de lire vos réactions.

Vous venez d'atterrir sur le site perso
du quartier du Longdoz et de la Boverie à Liège

Créé il y a environ huit ans, le site a connu divers avatars informatiques qui l'ont contraint à des transhumances impromptues dans une quête d'un meilleur hébergement.
C'est pourquoi j 'ai décidé de nous installer, j'espère pour de longues et paisibles années, chez OVH et de continuer la passionnante aventure qui consiste à partager avec mes visiteurs l'histoire et l'actualité de mon quartier.

Un site POUR QUOI ?

Historienne, en charge des cours d'Histoire sociale et de Sciences politiques dans le Supérieur, j'ai d'abord imaginé ce site pour mes étudiants dont la Haute Ecole est installée au coeur du Longdoz. C'était une manière concrète de les intéresser à l'origine et à l'évolution de leur environnement, d'apprendre à en analyser les traces, d'en comprendre les métamorphoses. Un projet d'autant plus d'actualité que l'on vivait en direct l'élaboration du projet "Médiacité", avec ses rebondissements multiples et ses enjeux variés.
Je me suis prise au jeu de l'Hier, en développant la partie consacrée au Longdoz d'autrefois au gré des photos et cartes postales que je découvrais et au Longdoz d'Aujourd'hui, lorsque grues et machines de chantier ont envahi mes horizons et mon trottoir .
Aujourd'hui retraitée, j'ai choisi d'élargir ma part d'investissement dans différents volontariats, dont le Comité de Quartier, ce qui justifie encore plus la tenue régulière de ce média en ligne.

Un site PERSONNEL, cela signifie quoi ?

Même si je suis donc un membre actif du Comité, les opinions, les critiques, les commentaires et les contre-propositions que j'y dépose sont d'abord miens; ils ne représentent pas l'avis officiel du Comité, qui se doit de porter auprès des autorités les diverses sensibilités des habitants.
Cela ne m'empêche pas de relayer fidèlement les activités organisées ou soutenues par l'Association pour la Promotion du Longdoz, de mettre en ligne les rapports et d'en annoncer les réunions.

Mais j'entends conserver ma liberté de paroles, mes problèmes ou ceux de mes voisins n'étant pas toujours ceux de l'ensemble du Longdoz, même si je m'efforce d'éviter au maximum la position du NIMBY.
Lorsque ma colère, mon étonnement ou mon incompréhension s'exprime, j'essaie d'être porteuse d'un enjeu citoyen, pour faire entendre les voix des moins en vue, de ceux qui ne possèdent pas d'outils d'analyse ou d'expression contre les pouvoirs d'argent ou d'influence, pour dénoncer l'estompement des normes ou les déviations partisanes de certaines décisions politiques, pour alimenter les échos du terrain chez ceux qui nous représentent, pour nous réjouir aussi lorsque, grâce à leur appui, un projet a pu être mené à bien ou qu'un tracas a trouvé solution.

Pas de poujadisme ni, j'espère, d'égoïsme, mais le souci de faire entendre une voix curieuse et stimulante.

Le Longdoz dont je rêve, convivial, coloré, chaleureux.
Chacun y a sa place, chacun s'y sent chez soi.
Mais parce qu'on l'aime et qu'on y est bien, chacun en prend soin.
Les réunions du Comité de Quartier ont lieu
tous les 3èmes mardis du moi
s au Collège St Louis, rue A.Magis 20 à 19h30
Chacune et chacun y sont les bienvenus, sans aucune formalité préalable!
Vous trouverez sur cette page les rapports de nos séances.
Toute l'année 2016 y figure désormais !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Le mardi 21 février 2017, nous étions invités par Didier Fourmanoit, gestionnaire de la patinoire, à visiter son domaine.

Si vous avez des remarques, questions, .... concernant la vie dans le quartier, les problèmes rencontrés mais aussi les bonnes idées, dites-les nous à quartier.longdozboverie@gmail.com.

"Identité de quartier",
un processus de dynamisation et de développement commerciaux qui,
après une démarche collective et participative, a donné ceci

!!!!!!! DERNIERE MINUTE !!!!!!

Le grand projet participatif de la Ville de Liège, intitulé "réinventons Liège".
sollicitait l'implication de chaque habitant, soit pour déposer une idée,
soit pour lire ceux qui sont proposés et y apporter une réflexion,
soit encore pour voter pour ce qui est en ligne.
Ce 22 mai, cette première étape du processus s'est clôturée
avec plus de 900 propositions
.

Le Comité de quartier, après consultation à divers niveaux, a renvoyé des propositions collant au vécu du Longdoz mais aussi (ou surtout) à un futur plus radieux qu'on lui souhaite

La 2e étape est arrivée,
celle de la sélection qui se fait d'abord par un vote de vous et moi

Elle aura lieu du 1er au 12 juin
donc ne pas tarder à réagir si vous êtes un citoyen participatif !

Pour voter
- soit vous avez déjà créé un compte, alors vous vous connectez avec Login sur
http://www.reinventonsliege.be/registration

- soit vous n'avez pas encore de compte, vous cliquez sur le bouton "Inscription" à la même adresse, ou via l'onglet Facebook ou Twitter

Une fois sur la page d'accueil, vous sélectionnez une catégorie parmi celles qui ont été créées pour regrouper tous les projets proposés et dans la catégorie ou les catégories choisies, vous votez.

ON PEUT VOTER POUR AUTANT DE PROJETS QU'ON LE SOUHAITE !

La vidéo explicative : https://lc.cx/5sSs

Et nos propositions ?

Venues du Comité ou de ses membres à titre individuel, elles concernent la mobilité, l'accessibilité, l'environnement durable, l'inclusion sociale

En voici déjà quelques-unes;
elles s'appliquent aussi bien à Liège dans son ensemble qu'au quartier.
Impossible de ne pas y trouver votre bonheur ;-))

n° 58 : aménager et embellir les quais de la dérivation
n°80 : connecter la rue Grétry et la Chartreuse
n° 243 : connecter le Longdoz au Centre
n° 674: sensibilisation aux coûts des entretiens de quartier

n° 675 : prioriser l'action de la police dans les quartiers
n° 676 : diminuer la circulation en ville de manière générale
n° 677: revoir le cas des quais de la dérivation (mobilité, riverains, densité de population)
n° 678: le cas de la rue Grétry : encombrement, circulation des piétons, ...
n° 679 : valoriser les friches et dents creuses
n° 682 : les enseignes commerciales (lumineuses ou non) hétérogénéité, laideur, ..
n° 680 : former des "hommes-femmes" à tout faire (concierges de quartier)
n° 681 : créer des espaces verts dans les quartiers sous - verdurisés
n° 700 : créer une passerelle pour piétons et cyclistes du parc de la Boverie à la Médiacité
n° 930: jardins de poche : accès pour tous à un espace vert à moins de 300m du domicile
n° 931: création d'abri-vélo sécure en rue
n° 941 : permettre l'accès à un cadre de vie verdurisé
n° 978 : instaurer une aide à la vie journalière (AVJ) pour tous

Elles ont été réfléchies, passées au crible des attentes que nous récoltons dans nos réunions et nos contacts informels.
Si elles vous intéressent, on attend votre vote !

Une fois de plus, une fois de trop !

Le 23 mai dernier, en fin d'après midi, un conducteur - contrôlé positif à l'alcool ensuite - a fauché une dame de 61 ans, Claudine Kaisin sur le quai de la Boverie. Cette architecte se trouvait à côté de son véhicule, garé en face du bureau qu'elle partage avec son mari, architecte également.

M'associant à la douleur des membres de cette famille, qui voit partir brutalement celle qu'ils aimaient, je ne peux que me sentir aussi en colère.
Car
non, ce drame n'est pas (que) le résultat de la fatalité: une mauvaise rencontre avec un automobiliste (un peu, beaucoup) imbibé mais bien une fois encore, la conséquence d'une circulation dangereuse sur des quais que les riverains craignent avec raison.
Vitesse excessive, non respect des feux de signalisation, passages fréquents et pourtant interdits de poids lourds, voire simple distraction des conducteurs, les traversées de chaque carrefour, des ponts et des rues de cette partie du Longdoz sont autant de circonstances où l'on frôle souvent l'accident.
Même sur les trottoirs on n'est pas à l'abri comme le montre la photo prise le matin de l'Ascension, lorsqu'une voiture a raté son tournant au pont de Huy, traversant le trottoir et percutant arbre et poteaux; une circonstance qui aurait pu être tragique puisqu'une pareille sortie de route a coûté la vie à une dame, il y a peu d'années.

Nous en avons assez ! Combien de drames supplémentaires faudra t-il pour que les diverses autorités dont dépendent ces voies 50 devenues de fait et sans règle des voies rapides, se décident à pacifier le quai Orban et le quai de la Boverie, comme ce fut le cas pour le quai Mativa ou les nouveaux quais de Meuse ?
Procéder à des aménagements contraignants qui empêcheront les incivilités routières devient urgent.
A quelle porte devons-nous frapper pour nous faire entendre ?

Dernière minute !!!!

Le Comité de Quartier a réussi à monter fin juin une rencontre avec les acteurs de tous niveaux pour réfléchir sur notre objectif : pacifier les quais de la Dérivation. On vous tiendra au courant de l'évolution du dossier !

Des nouvelles de Nous dans le grand Tout ...
L'évolution des projets urbanistiques
qui concernent (aussi) le Longdoz
Même si cela concerne plutôt notre environnement, on peut dire que le sujet implique aussi une décision politique et urbanistique ...
En l'occurrence, nous parlons de la
présence de la publicité dans l'espace public, dont est venue nous entretenir ce mardi 18 avril Céline Lommers, représentant le Collectif "Liège sans pub".

Pourquoi ce thème arrive -t-il maintenant sur le tapis ? Parce que le contrat liant la Ville de Liège avec le très important et influent groupe JC.Decaux depuis 2001 arrive à échéance cette année et qu'en 2016, la Ville a lancé un appel d'offres pour " la mise à disposition, le placement et l'entretien de mobilier urbain" qui entamera avec le partenaire choisi une nouvelle ère de 15 ans.

On parle ici de près de 600 abris pour usagers, actuellement de bus, ultérieurement de trams, de caissons informatifs, d'écrans digitaux, de dispositifs d'affichage libre ainsi que des panneaux de jalonnement dynamique signalant les parkings.

Actuellement ces dispositifs, du moins ceux qui existent déjà, sont le support, très majoritairement, de publicités, sans que nous les citoyens, qui les cotoyons, voyons, supportons - et d'une certaine façon, payons aussi - n'ayons notre mot à dire sur leur choix, les valeurs qu'elles diffusent (voire distillent), les priorités qu'elles fixent etc.

Depuis quelques années, les abribus ont vu fleurir à la Saint Valentin, des messages pirates, humoristico-philosophiques qui nous donnaient le conseil de "faites l'amour, pas les magasins".
Cette année, on franchit un pas de plus : un collectif intitulé " Liège sans pub" a décidé que c'était pile le moment pour s'interroger sur cette évidence de la pub partout autour de nous et de voir s'il était possible de choisir, comme à Grenoble par exemple, de devenir une ville sans publicité.
Car des solutions existent, déjà utilisées ailleurs ou à inventer selon le contexte liégeois.
La remise en cause est d'abord une position de principe auquel chacun est amené à réfléchir. Le site du collectif http://www.liegesanspub.be propose des chiffres, des documents, des analyses qui alimenteront cette réflexion. Et si la conclusion est que la pub n'est pas bonne pour notre santé, mentale, psychologique et physique, alors on signera le manifeste de
Liège sans Pub.

Dernière minute : au Conseil Communal, l'accord pour relancer le contrat avec Decaux a été validé mais on peut continuer à lutter pour un environnement moins consumériste et pour des abribus plus inventifs et moins coûteux - à l'installation et à l'entretien, vu le vandalisme chronique.

Pour notre quartier, l'évènement urbanistique de l' hiver dernier fut l'enquête publique portant sur le projet de Médiaciné, lancée quasi durant les fêtes. Elle s'est clôturée une première fois en janvier mais suite à des problèmes de délais d'avertissement des personnes concernées pour la réunion d'information, une seconde enquête a été organisée qui s'est terminée début avril.

Ce projet sans cesse renaissant fait penser à la divinité marine Protée qui avait la particularité de se métamorphoser pour surprendre l'adversaire.
On peut s'étonner de ces péripéties tant il semble évident que donner un permis pour construire une Cité des Médias implique qu'on y trouve ... des médias où des cinémas ont une place importante à tenir. Toutefois depuis quasi 10 ans que, de promoteur en enquête et de PU en nouveau promoteur, l'idée essaie de se frayer une chemin, le contexte a pas mal changé et les oppositions ne se sont pas calmées.

Leurs arguments ?
Liège a t-elle besoin (et place) pour de nouveaux salles de cinémas ?
Liège Centre ne va t-il pas subir une fois de plus la concurrence d'une périphérie, certes proche mais qui amènerait à déserter le centre historique, commercial et festif traditionnel, avec l'insécurité qu'une diminution des flux piétons engendrerait?
La mobilité dans le Longdoz permet-elle accueillir de nouveaux visiteurs, spécialement les motorisés ?
Enfin, vu les nuisances actuelles liées à la fréquentation de la Médiacité, doit-on vraiment en rajouter ???

Toute dernière considération très perso, qui vaut pour bien des projets immobiliers actuels : en multipliant les surfaces commerciales, multiplie t-on les contenus des portefeuilles ? Doit-on être d'accord avec l'idée que consommer toujours plus, c'est l'avenir radieux de notre siècle ?
N'est-ce pas plus important pour la vie sociale, l'intégration de tous - et on sait ce que peut donner chez certains jeunes le sentiment de n'être pas intégrés - de multiplier les lieux de rencontres gratuits, les activités collaboratives, les projets solidaires plutôt que d'entretenir la rage de ne pouvoir se payer tout ce qu'on côtoie chaque jour ?

Evidemment critiquer, c'est facile mais que faire d'autre ? Surtout que le terrain est privé et qu'il s'agit de le rentabiliser... Peut-on rêver d'un PPP pour donner enfin au quartier une "maison des associations" qui y manque cruellement ? Autour d'un espace vert en plus? L'hébergement de l'Ecole de devoirs, les ateliers d'alphabétisation, la maison InterG et même le Comité de quartier dépendent tous de la bonne volonté de propriétaires qui peuvent changer d'avis à tous moments.
Ou alors, comme cela se fait dans diverses villes pour utiliser les énergies dépensées de manière complémentaire, ne pourrait-on jumeler la patinoire et une piscine qui pourrait remplacer celle d'Outremeuse sujette à pas mal de problèmes, tout en gardant cette ressource sur notre rive.
Si on veut privilégier le privé, un parc aquatique, un espace bien-être, de sports et jeux d'eaux ?
Les idées ne font pas défaut mais le nerf de la guerre reste plus difficile à stimuler ...
Attendons de voir, la décision finale restera bien au Collège communal même si on nous a promis de tenir compte des avis citoyens.

Urbagora, l'ASBL qui fait tout pour que nous, les citoyens basiques, nous sentions concernés et informés par l'urbanisme de notre ville, a créé il y a bientôt deux ans une revue papier. Fameux défi à l'heure du numérique. Aujourd'hui 3 numéros, costauds, intelligents (un peu trop ?) et interpellants sont sortis.
Et on ne peut qu'encourager à les lire ou à tout le moins les consulter.
Toutes infos : www.derivations.be et sur leur page Facebook

Mais Urbagora a également publié sur son site, en téléchargement gratuit, plusieurs études, parmi lesquelles fut abordé sous divers angles le partage de l'espace public entre usagers divers
En 2014, un focus sur le Ravel urbain qui borde sur une longue distance notre quartier (du pont Kennedy au bout du Parc de la Boverie) a été réalisé car s'y retrouvent les déplacements à pieds (d'humains seuls ou avec chiens-chiens) et à vélo, ce vélo pouvant aussi bien être le 4 roues de la petite dernière que le vélo de course de 50 pépés neerlandais ou encore, plus redoutable peut-être, le city-bike de jeunes travailleurs sportifs qui, reconnaissent-ils eux-mêmes, peuvent dépasser le 50kms/h. J'ai participé à ce travail en recueillant notamment les témoignages des usagers et les difficultés de cohabitation, assorties de quelques pistes pour un meilleur avenir. On peut tout lire et télécharger en consultant la riche page de sommaire du site urbagora.be

Rappelons que plus récemment (décembre 2015) un dossier sur notre quartier est également sorti. "Regards sur le quartier du Longdoz" . Résultat de recherches documentaires, marches exploratoires, entretiens multiples et échanges spontanés, il nous donne, à nous les habitués du coin, une vision neuve, pertinente et ... audacieuse ! Il est téléchargeable ici.

A noter dans vos tablettes, rendez-vous et suggestions au Longdoz ou chez nos voisins
- l'asbl d'éducation permanente "le Beau Mur" http://www.beaumur.org/ installé à la limite des quartiers Bonne-Femme, Longdoz et de Grivegnée, organise de nombreuses activités. S'y trouve le siège social de La Bourrache, http://www.labourrache.org/, une entreprise de formation par le travail spécialisée dans l'apprentissage du jardinage et du maraîchage bio. Que du coup, on peut s'y procurer son petit panier de fruits/légumes tout aussi bios en s'inscrivant à leur GAC (groupement d'achat collectif).

Pour répondre à la demande toujours plus importante, le Repair Café recherche constamment des bénévoles.
Qui peut devenir bénévole ? TOUT le MONDE qui a envie de donner un peu de temps et de partager son expérience.
Qui ne connaît un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui aime la couture, l’informatique, qui aime bricoler, ou simplement papoter et qui souhaiterait partager ses connaissances, sa passion en donnant un peu de son temps dans une ambiance ludique et gratifiante.
Envie de rejoindre l’équipe ? N’hésitez pas à les contacter au : 0475/79.58.94 ou ou sur leur page Facebook : Repair Café de la Grivegnée.

Prochaine rencontre au Repair Café ce dimanche 11 juin de 13h à 17h

Qu'ont en commun une chaise au pied branlant, un grille-pain qui ne marche plus, d'un pull visité par les mites ? De pouvoir encore être rénové/réparé/ rajeuni ...
Cette transformation, c'est ce qui se passe au repair café !

On vous y attend, comme visiteur, déposeur mais aussi réparateur !

Plus tout ce qu’on pourra ajouter, avec vous...

Aux membres et sympathisants
Comme chaque année, à l'occasion de son assemblée générale, votre Comité de quartier Longdoz-Boverie rappelle son action et sa disponibilité
pour défendre les intérêts de notre espace urbain.
Pour réaliser tout cela, il a besoin de votre soutien, de votre participation aux activités, de vos idées, de votre présence,
et aussi de votre aide financière, via la cotisation annuelle et selon votre statut.
Les montants en sont
- pour les commerçants et professions libérales 50,00 €
- pour les habitants 10,00 €
- pour les pensionnés 6,00 €
Nous vous remercions de votre contribution sur le compte apl Longdoz-Boverie 4020 Liège
(ING) IBAN: BE86 3400 32816350 BIC BBRUBEBB
Les liens avec d'autres comités de quartier

Chacun a ses thématiques propres mais aussi ses sensibilités et sa manière de les exprimer.
Mais que l'on partage leurs objectifs ou pas, il est intéressant de les découvrir et, éventuellement, d'y réagir. C'est cela la démocratie participative.
Il existe aussi une Coordination consultative des Quartiers (voir liste ci-dessous)

Pour une actualisation régulière des données concernant les Comités de quartier,
rien ne vaut le site de la Ville
http://www.liege.be/quartier/liste-des-comites-de-quartier-de-liege (Merci Christine Bika ;-)
Les liens avec ceux qui aiment Liège et en parlent bien
Liège City : http://www.liegecity.be/pages/index.php
Le site du "poil à gratter liégeois", François Schreuer, http://bulles.agora.eu.org/20081122_urbanisme_liege.html
Site de l'association Urbagora, soucieuse des thématiques urbanistiques à Liège : http://urbagora.be/
Une revue produite par Urbagora , Dérivations, http://derivations.be/
Un journal en ligne pour parler de l'urbanisme à Liège : http://lechainonmanquant.be/
Une page Facebook sympa: http://www.facebook.com/pages/Li%C3%A8ge-en-photos/109313969185985?ref=ts&fref=ts
RTC, la télévision locale très active et bien informée : http://www. rtc.be
La Gazette de Liège, 3 pages quotidiennes sur l'actualité de notre Cité ardente